Mastopexie

Mastopexie

mai 6, 2021 0 Par Michel

La mastopexie est une intervention de chirurgie esthétique, pratiquée pour corriger la ptose mammaire chez la femme.
Généralités
La ptose mammaire est ce qu’on appelle une poitrine tombante. La mastopexie nécessite une préparation particulière, qui comprend une consultation spécialisée, des examens cliniques préopératoires et une série de recommandations à mettre en pratique avant l’opération. Il existe différentes techniques chirurgicales pour réaliser une mastopexie. En fonction de la technique adoptée, le chirurgien opérant incise le sein de manière différente. Après l’opération de mastopexie, il y aura une période d’hospitalisation de quelques jours. Pendant cette période, le personnel médical surveillera l’état du patient à intervalles réguliers, pour s’assurer que tout se passe bien. La mastopexie est une intervention chirurgicale majeure, elle n’est donc pas sans risques ni complications.

Qu’est-ce qu’une mastopexie ?

La mastopexie, vulgairement appelée lifting des seins, est une intervention de chirurgie esthétique visant principalement à corriger la ptose mammaire, c’est-à-dire l’affaissement, suivi d’un déplacement vers le bas, de la poitrine féminine.

CORRECTION DE LA PTOSE MAMMAIRE

La ptose Augmentation mammaire  est une conséquence naturelle du vieillissement, à laquelle divers facteurs peuvent contribuer, notamment :

  • Le tabagisme
  • Un nombre élevé de grossesses
  • La pratique constante d’activités physiques qui entraînent un mouvement des seins dans plus d’une dimension de l’espace
  • Un indice de masse corporelle élevé
  • La perte ou le gain de poids marqué et soudain.

Les seins des femmes qui développent une ptose mammaire changent à au moins 3 égards : en position, en volume et en taille.
La ptose mammaire ne provoque pas de symptômes et ne met pas la vie en danger. Cependant, il s’agit toujours d’une affection qui présente un intérêt médical considérable, car son apparition entraîne une certaine gêne esthétique chez plusieurs femmes. Les chirurgiens esthétiques mesurent la gravité de la ptose mammaire en 4 grades : grade I, grade II, grade III et grade IV. Le grade I correspond à des épisodes de ptose mammaire légère ; le grade II à des épisodes de ptose mammaire modérée ; le grade III à des épisodes de ptose mammaire avancée ; et le grade IV à des épisodes de ptose mammaire sévère.

Indications

La mastopexie étant une intervention complexe qui n’est pas sans risque, les chirurgiens esthétiques la recommandent uniquement aux femmes présentant une ptose mammaire modérée (grade II) ou plus importante. Si vous souffrez d’une ptose mammaire légère (grade I), il n’est pas utile de subir une intervention aussi potentiellement dangereuse.

Préparation

La mastopexie est une chirurgie majeure, elle nécessite donc une préparation spéciale.
En règle générale, cette préparation comprend une consultation spécialisée, une série d’examens cliniques visant à évaluer l’état de santé du patient et, enfin, une fois l’aptitude à la chirurgie établie, une série de recommandations importantes.

CONSULTATION PRÉOPÉRATOIRE DE SPÉCIALISTES

La consultation spécialisée préopératoire est un moment très important de la phase préparatoire, car, à cette occasion, le chirurgien esthétique Analyse les caractéristiques des seins de la patiente hypothétique, en prescrivant également une mammographie ;
Évaluer l’entité de la ptose mammaire, en établissant s’il existe réellement les conditions préalables à une opération de mastopexie ; Expliquez au patient hypothétique la méthode d’intervention chirurgicale (de la technique opératoire aux complications possibles, etc.) La consultation spécialisée en question est également un moment utile pour le patient, puisque ce dernier peut lever tous les doutes sur d’éventuels aspects encore peu clairs de la procédure. Lors de la consultation spécialisée, le chirurgien esthétique comprend s’il existe des bases pour réaliser une mastopexie.

EXAMENS CLINIQUES PRÉOPÉRATOIRES

Si les conditions préalables à une mastopexie sont remplies, environ une semaine avant l’opération, la patiente doit se rendre à l’hôpital où aura lieu l’opération pour y subir une série d’examens cliniques.
Ces examens cliniques – également appelés examens préopératoires – sont utilisés par le chirurgien pour s’assurer qu’il n’y a pas de contre-indications à l’opération. Les examens préopératoires classiques comprennent une analyse de sang, une analyse d’urine, un électrocardiogramme et une mesure de la pression artérielle.

RECOMMANDATIONS PRÉ-OPÉRATOIRES

Avant tout, le patient potentiel doit :
Arrêtez de fumer si elle est fumeuse. Le tabagisme favorise l’apparition d’une infection en cas de plaies chirurgicales. Il altère également l’irrigation sanguine de la peau, ce qui ralentit le processus de guérison. Les médecins recommandent généralement d’arrêter de fumer au moins deux semaines avant l’opération et, si vous voulez recommencer, de ne le faire que deux semaines après l’opération ; Interrompre toute prise éventuelle d’antiplaquettaires (aspirine) et d’anticoagulants (warfarine). Cette indication préopératoire s’explique par le fait que les médicaments mentionnés ci-dessus “diluent le sang” et représentent, pour cette raison, un facteur favorisant les hémorragies. Les plaies de mastopexie entraînent une perte de sang, qui peut être considérable et dangereuse pour la santé de la patiente si elle prend ces médicaments ;
Prévenez le personnel médical de toute allergie aux médicaments (analgésiques, sédatifs, anesthésiques, etc.) qui pourraient être utilisés pendant l’opération de mastopexie. La mastopexie est une intervention qui nécessite une anesthésie générale. Pour que l’anesthésie générale n’entraîne pas de complications, il est essentiel que le patient, le jour de l’opération, soit à jeun complet depuis au moins la veille au soir. Le jeûne complet consiste à s’abstenir de toute nourriture et de toute boisson autre que l’eau ; cette dernière est autorisée jusqu’à quelques heures avant l’intervention.